Santé/Beauté

Augmentation mammaire : quand les médias parlent à ta place

Salut! Je m’appelle Camille et j’ai eu une augmentation mammaire à l’âge de 28 ans le 12 octobre 2017. J’ai tout documenté le processus sur ma chaîne YouTube, vous pouvez retrouver les vidéos juste ici. Je vous invite d’ailleurs à les visionner avant de poursuivre votre lecture, histoire de vous faire votre propre idée.

augmentation-mammaire-thumbnail-rose

En s’exposant de cette façon sur internet, évidemment, ça pique la curiosité des médias, et c’est absolument compréhensible. Mon histoire a été reprise maintes et maintes fois, parfois de manière juste, et parfois de manière erronée.

L’une des choses qui est le plus souvent ressortie, c’est le fait que l’opération m’a été offerte par mon chirurgien. Je peux comprendre que ce soit choquant quand on ne se fait pas présenter tous les faits. Les voici donc en résumé :

  • Depuis des années, je fais des recherches sur l’augmentation mammaire en me disant : « un jour, je pourrai me le payer ».
  • Début 2017, je me suis fait offrir une première augmentation mammaire par un chirurgien que je ne connaissais pas. Je l’ai rencontré pour une consultation, et comme je ne me suis pas sentie en confiance auprès de lui, le projet est tombé à l’eau.
  • J’ai par la suite beaucoup travaillé et économisé d’argent. Puisque je pouvais désormais me l’offrir moi-même, j’ai pris les démarches nécessaires pour trouver un bon chirurgien qui me conviendrait.
  • J’ai pris rendez-vous avez 2 chirurgiens qui me semblaient très qualifiés.
  • Mon premier rendez-vous était avec le Dr Mario Luc. Dès que je l’ai rencontré, j’ai su que je souhaitais me faire opérer par lui. Ça a « cliqué » comme on dit. J’ai tout de suite annulé ma rencontre avec le second chirurgien.
  • À la fin de ce rendez-vous, j’ai expliqué à Dr Luc mon désir de tout documenter pour ma chaîne YouTube.
  • Dr Luc m’a ensuite offert la chirurgie sans frais, car il voulait embarquer dans mon projet. J’ai d’abord répondu que ce n’était pas pour ça que je faisais mes vidéos, que j’avais l’argent pour le payer. Mais il a insisté en disant qu’il connaissait la valeur de mon travail et que ça lui faisait plaisir. J’ai donc accepté, c’était très généreux de sa part.

Voilà donc comment ça s’est passé.

Maintenant, le Collège des médecins s’est inquiété de cette pratique que d’offrir une chirurgie esthétique. C’est légitime. Dr Luc allait obtenir de la visibilité dans tout ça. (N’empêche qu’il aurait eu cette même visibilité si j’avais payé mon opération comme j’en avais l’intention au départ.) Mais il aurait pu y avoir des débordements. C’est certain que ça aurait pu mal tourner, je suis tout à fait d’accord. Il est essentiel de minimalement encadrer cette pratique. Ce matin, j’ai appris dans un article que le Collège des médecins a tranché en faveur de l’interdiction la pratique. Je trouve ça bien, ça a le mérite d’être clair, mais je me questionne. Est-ce que ce sera aussi interdit d’offrir ce type de soins lors d’émissions de télé? Je pense entre autres aux émissions Barmaids ou Donner au suivant avec Chantal Lacroix. Nous avons pu observer le même phénomène dans certains de leurs épisodes. Des augmentations mammaires offertes, nécessairement en échange d’un gain de visibilité. Personne n’en a parlé dans les médias… La télévision vs YouTube, deux poids, deux mesures?

Les médias ont aussi présenté mes vidéos comme une influence négative pour les plus jeunes. J’ai 3 choses à dire à ce sujet. Premièrement, il faut arrêter de sous-estimer l’intelligence des plus jeunes. On dirait que le monde entier a oublié c’était quoi, être ado. Ça va peut-être vous étonner, mais ils sont intelligents, curieux, ont une tête sur les épaules et sont capables de prendre des décisions réfléchies. Il suffit de prendre le temps de leur parler et de bien expliquer les choses avec transparence. Ce n’est absolument pas en évitant de parler de certains sujets qu’ils vont apprendre quoi que ce soit. Ils seront inévitablement confrontés au sujet de la chirurgie esthétique dans leur vie. Ensuite, je suis très à l’aise avec la manière dont j’ai amené le sujet dans mes vidéos. Je crois que c’est éthique et respectueux. J’ai d’ailleurs reçu plusieurs commentaires en ce sens. C’est et ça restera toujours un choix personnel, une question de goûts. Pour finir, mon public est majoritairement adulte. Pour être plus précise, 85% de mon public a plus de 18 ans. C’est donc normal pour moi d’aborder des sujets plus matures.

S’exposer sur YouTube, c’est aussi ça. On passe beaucoup de temps à raconter notre histoire, en choisissant ce qu’on souhaite montrer ou pas. Ensuite, ce que les gens en font, c’est hors de notre contrôle. Mais je crois que tant et aussi longtemps qu’on assume ce qu’on publie, il n’y a pas grand chose qui puisse vraiment nous briser.

Malgré tout, mon expérience a été très positive. Avec le recul, je me sens en paix avec ma démarche, en harmonie avec mes valeurs et je suis fière de ma petite série! Ce que je retire de mes vidéos sur mon augmentation mammaire, c’est le bien que ça a fait à tellement de femmes. Vous n’avez pas idée, le nombre de messages que j’ai reçus, tant sous mes vidéos qu’en privé. Des femmes qui se sentaient seules là-dedans. Des femmes qui, grâce à moi, ont décidé de changer de chirurgien car elles n’avaient pas un bon feeling mais n’avaient pas réalisé qu’elles pouvaient simplement aller voir ailleurs. Et beaucoup, beaucoup de gens qui n’ont pas du tout l’intention de se faire augmenter la poitrine, mais qui ont adoré connaître le processus derrière tout ça. Des gens qui m’ont remercié pour mon authenticité. « Un vent de fraîcheur », que j’ai pu lire. Et également tellement de personnes pour qui les préjugés ont été brisés, qui ont finalement pu comprendre pourquoi certaines femmes décident de passer par là. Pour moi, ça, c’est de l’or. Ouvrir une discussion. Changer les mentalités. C’est pour ça que je fais des vidéos sur YouTube.

 

xoxo

10 commentaires sur “Augmentation mammaire : quand les médias parlent à ta place

  1. <>

    C’est vraiment n’importe quoi de se fier au statistique Youtube. Je connais peu de gens qui mettaient qu’ils ont moins de 18 ans sur les sites quand ils étaient encore mineur. Tsé c’est comme dire qu’un site porno n’a pas de visite de mineur, parce que tout leurs utilisateurs doivent confirmer qu’ils ont plus 18 ans avant d’entrer…

    J'aime

    1. Je suis d’accord que plusieurs jeunes doivent changer leur date de fête pour voir du contenu 18+. Mais la majorité? Je ne crois pas. On peut le remarquer en comparant nos publics entre youtubers. Pour plusieurs, la majorité de leur public se situe sous les 18 ans.

      J'aime

  2. Camille, tu es une jeune femme que j’adore, je te trouve intelligente, articulée et intègre. Tu abordes des sujets parfois difficiles, et tu fais toujours preuve d’humanité et de sensibilité. Plus d’une fois, tu m’as fait pleurer. Nous avons discuté avec des amis de cette nouvelle tendance qu’on peut voir sur YouTube (injections dans les lèvres et des augmentations mammaires) et nous avons – hélas – un certain malaise avec ces vidéos qui ressemblent parfois à des infopubs. Ne jamais oublier que les abonnés sont souvent des jeunes filles et que certaines peuvent être tentées par l’expérience. J’en ai comme preuve l’ado de 13 ans d’une amie qui, depuis le visionnement de la vidéo d’augmentation des lèvres par une Youtubeuse très connue, ne rêve que de faire la même chose. Elle connaît même le nom du médecin. C’est là où nous voyons un problème. Moi, que les filles de fassent augmenter ce qu’elles veulent (lèvres, seins, fesses), ça les regarde. Mais j’ai un malaise devant cette nouvelle façon de faire de la publicité par certaines cliniques d’esthétique en s’associant avec des Youtubeurs connus. Et je ne suis pas la seule. Je pense que ça mérite réflexion, car la clientèle de YouTube est jeune et influençable.

    J'aime

  3. Tu as été très professionnelle et franche dans ta série, contrairement à d’autres… Toutefois je suis d’accord avec la décision du collège des médecins. Tu n’y es pour rien, ils ont simplement pris ton exemple.

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s